94% des femmes victimes de l’excision dans la région de Kolda                     
                   

94 % des femmes de la région de Kolda sont victimes de l’excision. La révélation a été faite, hier, par Amadou Loum Diop responsable de la communication et de l’éducation pour la santé au district de Vélingara, lors d’un atelier axé sur l’abandon des pratiques néfastes à la santé des femmes et sur l’élaboration d’un plan d’action concerté pour enrayer ce fléau dans cette partie sud du pays. M. Diop a dégagé le profil de l’atelier dans toute ses composantes en soulignant notamment ses objectifs, le bien-fondé, les résultats attendus et sur l’implication de tous les acteurs pour enregistrer un bilan positif sur le terrain. L’accent a été mis particulièrement sur le respect des droits humains et la valorisation des cultures traditionnelles positives pour l’abandon des pratiques néfastes : l’excision, le châtiment corporel, les mariages et grossesses précoces. Enfin les participants ont dégagé les grands axes qui militent en faveur de la communication intergénérationnelle et la sensibilisation de proximité pour amener les populations à un changement de comportement pour la préservation de l’intégrité physique et morale de la femme.